Le Jesselsberg sauvegardé !
(Dernières Nouvelles d'Alsace du mercredi 16 octobre 2002 - ENVIRONNEMENT)

Retour page "Jesselsberg" / Retour au menu principal

Le maire Guy SCMITT, et les techniciens du CSA à pied d'oeuvre
sur le Jesselsberg. Les chantiers sont en marche ! (Photo DNA).

. . . Situé sur les hauteurs ouest de Soultz-les-Bains, la colline du Jesselsberg est un site qui se distingue par la nature calcaire de son sous-sol et par une faune et une flore remarquables.
C'est pourquoi la municipalité et le Conservatoire des Sites Alsaciens ont mis leurs efforts en commun pour sauver un site qui fait partie du patrimoine naturel de notre région.

" Lorsque nous étions gamins, nous venions jouer sur le Jesselsberg, en pleine nature dans un milieu encore préservé" se souvient Guy SCHMITT, maire de Soultz-les-Bains, alors qu'il fait le tour du propriétaire de cette colline de 370 m d'altitude d'ou l'on découvre une vue plongeante sur la cathédrale de Strasbourg et même sur le Donon en cas de beau temps!

Mais, au fil du temps, avec la mutation du monde agricole et l'arrêt des pâturages, la végétation sauvage et notamment l'implantation des pins qui sont une véritable "catastrophe" pour l'équilibre écologique, ont repris le dessus sur la colline

Au franc symbolique !

" Il fallait faire quelque chose pour sauvegarder ce milieu naturel unique " explique Guy Schmitt. Le conseil municipal a alors cédé pour le franc -ou l'euro- symbolique, les 22 hectares du Jesselsberg au Conservatoire des Sites Alsaciens (CSA). Rappelons que le CSA (*) est une association foncière d'utilité publique dont le but est de sauvegarder les milieux naturels en Alsace. Il y gère actuellement plus de 200 sites.

A Soultz-les-Bains, ce Conservatoire s'occupe désormais de la sauvegarde, de l'entretien et de la valorisation de cette colline calcaire, des " calcaires " fort peu nombreux en Alsace où le grès prédomine.

" Le Jesselsberg fait partie du chapelet de collines sous-vosgiennes commençant dans le sud de l'Alsace à Guewenheim pour " s'effilocher " jusqu'à Wissembourg.
Il possède un sol peu fertile qui a permis l'installation de milieux naturels particuliers"
, nous apprend Pierre GOERTZ, technicien du Conservatoire des Sites Alsaciens.

Faune et flore remarquables

Et Pierre GOERTZ énumère avec passion l'orchidée des pelouses, la gentiane, l'œillet, l'aster amelle appelée marguerite de St-Michel, la sauge ou encore l'aubépine, le cornouiller sanguin, le charme et le frêne. Parmi la faune, l'alouette, le faucon crécerelle et le lézard sont mis en exergue, sans oublier le chevreuil, le loir et le blaireau.

C'est donc toute cette faune et cette flore remarquables que le Conservatoire veut préserver sur le Jesselsberg. Un travail de longue haleine mais qui a déjà débuté par des chantiers ayant eu lieu cet été et qui se poursuivront ponctuellement.

" En collaborant avec le Conservatoire des Sites Alsaciens et le Conseil Général pour sauvegarder le Jesselsberg, Soultz-les-Bains montre que la protection de l'environnement et la préservation des espèces naturelles, sont l'affaire de tous " conclut avec justesse Guy SCHMITT.

R.H.

Le président Philippe RICHERT inaugurera ce samedi 19 octobre à 11h sur le Jesselsberg, une plaque commémorant cette collaboration entre Soultz-Les-Bains, le Conseil général et le Conservatoire des Sites Alsaciens.

(*) CSA, antenne du Bas-Rhin, Offendorf - Tel : O3.88.59.77.00.
mail : conservatoire.des.sites.alsaciens.equipe67@wanadoo.fr

Retour page "Jesselsberg" / Retour au menu principal